Livre Société: La putain et le sociologue

Voici ma dernière lecture, un témoignage brûlant et sans tabou d’une escorte de luxe, nommée Albertine.

Dans ce récit intitulé La putain et le sociologue, elle se confie et échange sur son métier avec le sociologue Daniel Welzer-Lang.

Sous la forme de dialogue et de confession, on découvre son vécu de prostituée libre et heureuse.

La putain et le sociologue

livre adulte la putain et le sociologue

Aux éditions La Musardine

Disponible au prix de 17€ et sous version numérique

Après m’être aventurée dans les maisons closes avec le livre de Marc Lemonier, « Secrets de Maisons Closes », je récidive avec un ouvrage inédit et d’une sincérité étonnante. J’ai aimé cette prise de parole à la fois croustillante, vraie et engagée tout comme l’analyse perspicace du sociologue Daniel Welzer-Lang remettant chaque chose à sa place dans notre société pudibonde quand elle le souhaite!

Quel courage il faut, pour aborder ce choix de vie, la façon dont elle le conçoit et l’exerce. J’imagine que l’expérience a dû être difficile, d’ailleurs on le devine au commencement du livre puis qu’Albertine y réfléchira longuement avant son écriture.

On ne va pas se voiler la face et faire comme si tout n’était que tolérance, le cliché de la prostituée est; même si aujourd’hui le client l’est aussi.

Aussi quoi? Aussi coupable?

Jugée depuis si longtemps comme putain, la société d’aujourd’hui, leur trouve faiblesse et malheur pour ne plus formuler le mot paria. Mais si certaines d’entre elles avaient réellement eu envie d’exercer ce métier?

Je ne souhaite pas m’étendre sur ce cliché car là n’est pas le sujet du livre. Je dirai qu’au contraire, Albertine, nous confie son réel plaisir à travailler autant avec son corps qu’avec sa tête.

Pas de chichi et pas de secret, elle ne cache rien, vraiment rien! Du plaisir aux risques en passant par la jouissance et l’organisation, elle raconte son quotidien. Au jour le jour, un peu comme son état d’esprit sur son devenir, difficilement envisageable lorsque l’on sait que cette vie n’est pas sans stigmate.

Quand j’ai découvert son portrait, j’ai immédiatement calqué l’image de la courtisane à l’image que peut être la Geisha. S’investissant tout en se démenant avec un long et laborieux apprentissage pour offrir aux hommes du plaisir.

Ainsi l’envers du décor a pris une autre dimension et je n’y ai lu qu’audace et liberté!

*****

En définitive, Albertine raconte son métier comme le ferait n’importe qui!

 

Merci à Stéphane et aux éditions La Musardine pour cette lecture

 

Publié par

Bienvenue Moi c'est Steph, la quarantaine me guette mais auprès de mes enfants j'ai l'impression d'en avoir 5! J'aime la vie, ma famille, lire, écrire, jouer à la maîtresse, me faire jolie, vivre en green et la bonne bouffe maison! Et sûrement plein d'autres choses...à vous de le découvrir sur Souris...Maman :)

14 commentaires sur « Livre Société: La putain et le sociologue »

  1. J’ai du mal à croire qu’elle soit heureuse.
    Entre Narbonne et Béziers, il y a des prostituées au bord de la route, beaucoup même.
    De nombreuses voitures s’arrêtent.
    Pour moi, c’est la misère humaine !

    Aimé par 1 personne

    1. et pourtant Carole, après avoir lu son témoignage, je pense que c’est l’avenir qui lui fait réellement peur, entre sa vie de tous les jours car comme elle le dit : la jeunesse n’est que passagère (corps) et sa vie amoureuse que fera t- elle après? moi j’habite près du bois de boulogne alors ce paysage que tu décris, je le vois mais à travers mon billet justement c’est cet aspect que je ne voulais pas aborder, pas de jugement car ce n’est pas ma philosophie…juste le livre, son témoignage

      Aimé par 1 personne

  2. Sujet difficile. La plupart des femmes comprennent mal. Je ne juge pas. Je pense qu’il y a une enorme difference entre la misere sexuelle, la violence, la drogue et l’incapacite de s’en sortir qui accompagnent la plupart des prostituees et la vie de celles qui ont choisi cette activite professionelle ou elles vendent leurs corps et leur compagnie. Je sais que ce n’est pas pour moi, mais je laisse aux femmes le droit de choisir si elles sont vraiment maitresses de ce choix et de l’argent qu’elles gagnent. Sans homme qui les dominent. Choix de livre interessant, en tous cas.
    Sorry for the accents!

    Aimé par 1 personne

  3. Ohlala sujet sensible.. J’ai toujours du mal à lire ou regarder des choses sur ce sujet tant je suis partagée et souvent choquée par les conditions de certaines femmes.. qui ne travaillent pas vraiment librement..
    Peut-être que lire un tel témoignage pourrait m’éclairer.

    Aimé par 1 personne

Alors qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s